Archives & Dossiers du Poitou-Charentes

La mémoire des grognards (Exoudun)

 

La légion d’honneur a 200 ans. Elle fut créé sous Napoléon le 19 mai 1802. L’occasion de rappeler que nos campagnes ont vu partir beaucoup de soldats dans les guerres de l’empereur. Certains sont revenus avec leurs insignes mais les registres anciens débordent de noms dont les porteurs ne sont jamais réapparus.
A
Exoudun comme dans beaucoup d’autres communes protestantes du Sud du département, les jardins contiennent les tombes des membres de la famille. Découvertes et nettoyée par un groupe de jeunes en séjour au centre d’animation et de rencontre d’Exoudun, un monument funéraire est gravé d’une liste impressionnante de batailles et de récompenses dont la légion d’honneur. On peut ainsi y lire « Ici repose le corps de Guillaume François Richard Moulin, né à Exodun (Deux Sèvres) le 26 janvier 1775. Entré au service comme soldat le 6 octobre 1791, nommé caporal le 11 janvier 1793, sergent le 25 août 1792, sergent major le 17 septembre 1795. Chevalier de la légion d’honneur le 5 novembre 1804. Sous-lieutenant le 15 décembre 1806. Lieutenant le 27 mars 1809 et capitaine le 12 avril 18. Il a fait les campagnes du Nord, des Pyrénées occidentales, de l’Ouest de l’Italie, de l’Ardèche. A fait partie des camps de Bavonne de Nombreuil et Brest ainsi que de la grande armée d’Espagne.
Il a servi sous les généraux Dumouriez, Mornay, Hoche, Bonaparte, Brune, Augereau, Ney, Masséna et a reçu pendant le cours de ses services différentes blessures dans la Vendée, en Italie et à Saragosse. Guillaume Richard à Toujours combattu avec honneur, zèle et probité. Il est mort à Exoudun, regretté de ses parents et ses nombreux amis le 9 juin 1856. »
Ce « grognard » c’est ainsi que l’on appelait les soldats du 1er empire, a eu de la chance de mourir âgé dans la commune qui l’avait vu naître. Pour ses compagnons qui ont également reçu la légion d’honneur, il n’en est pas de même. Onze médaillés sur la commune d’
Exoudun, presque tous morts sur les champs de bataille ou des suites de leurs blessures. Jean Marie Auzenneau, maire d’Exoudun, également passionné d’histoire, a reconstitué la liste de ces premiers exoudunois à avoir reçu la légion d’honneur.

La légion d’honneur est le premier ordre national français. Elle fut instituée le 29 floréal an 10 (dans le calendrier républicain en vigueur de 1793 à 1806) par Bonaparte pour récompenser les meilleurs serviteurs de l’état. Il existe 3 grades, chevalier, officier et commandeur, ainsi que 2 dignités, grand officier et grand croix. Le chef de l’état est le grand maître de l’ordre qui est dirigé par un grand chancelier.
Le règlement fut révisé en 1962.

 

 

Article relevé dans la Nouvelle République du 13 août 2002.



08/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres