Archives & Dossiers du Poitou-Charentes

Le XVIe congrès de la fédération bouliste à Niort. (1942)

 

La fédération bouliste de l’Atlantique, aux destinées de laquelle préside déjà depuis de nombreuses années M. André Marzon de Niort, tenait samedi après-midi, au café des Colonnes, son seizième congrès annuel.

Cette délibération, dont l’importance échappe à personne, réunissait environ 120 sportifs pour la plupart venus des Deux-Sèvres, de la Vendée, et quelques uns même de la Vienne.

Les nouvelles directives édictées par la Charte des Sports constituaient à elles seul tout le leitmotiv de cette réunion.

M. Noël Brunel, rédacteur en chef de «la France Bouliste», présidait, entouré de M. Marzon, de M. Jean Bart, président d’honneur et leurs précieux collaborateurs du bureau fédéral MM. Dutaud, trésorier général; Joubert, secrétaire, et Bazin, trésorier adjoint.

A ces dirigeants bien connus, s’étaient également joints, MM. David, de Saint Maixent, Paboul et Grollier de La Rochelle ; MM. De La Touche, vice président de la fédération de la boule en bois de la Vienne, et Brunnet- Gabilla, de Châtellerault, vice président de la fédération de la boule lyonnaise dans ce même département.

La fédération de la boule en bois, de son coté, était dignement représentée, avec, à sa tête, son président, M. Faucher, M. Gelin, son secrétaire général, et par M. Robin, trésorier.

M. Marzon salua la présence à ses côtés de M. Brunel, rédacteur en chef de «la France bouliste», et de son ami, M. Jean Bart, ainsi que des nombreux présidents de fédérations et sociétés venus à Niort à cette occasion.

M. Dutaud, trésorier fédéral de la fédération pour la première fois, dit-il, présente un bilan annuel en déficit, du fait des dépenses effectuées à l’occasion des fêtes de la Pentecôte à Niort et de l’abaissement du prix des licences. Quoi qu’il en soit, la situation financière de la fédération est encore prospère puisqu’elle se traduit aujourd’hui par une encaisse de 8.505fr 50.

Le président de la fédération fait part à l’assemblée que la décision prise à Lyon le 23 novembre 1941, relative à l’adhésion de toutes les boules à la fédération nationale de boule; «La France bouliste» sera adressée régulièrement à chaque président d’association sportive.

Un joueur licencié ne pourra quitter le club sans l’agrément du président de ce club.

M. Brunel apporta le salut du président Guillemet, président de la fédération nationale et de son collègue M. Perrier, de Paris.

En terminant, M. Marzon demande à l’assemblée que le prix de la licence soit porté à 8francs, soit 2 francs de plus que l’an dernier et satisfaction lui est donnée par un vote unanime.

La même assurance fonctionnera pour les deux fédérations de la boule en bois et de la boule ferrée, et une ristourne d’un franc sera accordée aux joueurs de la boule en bois par le comité directeur régional.

 

 

Article relevé dans la dépêche du centre, année 1942.

 



02/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres